Histoire du T.F.O.

Passionné de nature et de sport, c’est naturellement que Jerôme Mulot a voulu faire profiter de son terrain de jeu à d’autres par le biais d’un Trail.

Déjà organisateur de course de Motocross de compétition, il lui est venu l’idée au cours de l’année 2014  de réunir autour de son projet d’autres passionnées de course nature qui ont répondus présents pour se lancer dans cette aventure.

Portée par  une équipe de plusieurs dizaines de personnes dont les Sapeurs Pompiers Volontaires de Chailley et avec le soutien de la Mairie de Chailley, le 5 Juillet 2015 a eu lieu la 1ère édition du Trail de la Forêt d’Othe, en appelant beaucoup d’autres... 

Grâce aux succès des 3 premiers TFO,  la quatrième édition est maintenant lancée et la date est  fixée au 08 juillet 2018. A vos agendas !

 

Une partie des bénévoles du TFO

INTERVIEW DE L’ORGANISATEUR du Trail TFO :
Jérôme Mulot

    

Q : Alors, racontes-nous depuis le début ! Comment es-tu arrivé à la course à pied ?

Le sport pour moi, c’est un peu une histoire de famille ; j’ai commencé le moto cross très jeune, en suivant mon frère ainé !
On a pas mal couru tout les deux et je suis allé jusqu’au championnat de France Amateur. Mon meilleur souvenir de course, c’est d'avoir fait l’enduro du Touquet en 2011.

 Le Cross, ça a été une passion pendant longtemps : j’ai tout de suite accroché avec la vitesse, la compétition, le bruit, les odeurs. C’est un sport très technique, où tu dois bien mesurer les risques que tu prends...Mais il y a aussi l’ambiance des déplacements, les soirées en camping en pleine nature, où tu retrouves tes potes et que tu fais la fête ! Il y a une ambiance particulière le soir avant une course, le barbecue, les discussions, la nuit à la belle étoile... C’est le calme avant la tempête !

Mais le problème avec ce sport, c’est qu’il y a forcément un moment où ton corps ne suit plus, sans parler des nombreuses blessures, entorses, fractures... tout ça, ça met du temps à se remettre... Alors, je suis passé de l’autre côté : j’ai décidé de toucher à l’organisation et je me suis investi pour faire vivre mon club de Motocross : j’ai été président du MC Turny, avec plusieurs organisations de course à mon actif. Et côté sport, je me suis mis à la course à pied.

Mais j’ai toujours une moto d’enduro dans le garage!

 

Q : Et ton parcours, en tant que runner ?

 Là encore, c’est une histoire de Famille !

En fait, on est tous un peu accroc au sport dans la famille : maintenant, mon frangin s’est mis au vélo de route ; il fait ça très sérieusement et il enchaîne les compétitions.
Ma femme, ma fille et mon fils sont affiliées à la FFA, avec le club le Y.A.C Saint Florentin, ma mère, ma belle-mère et ma tante font de la marche nordique en club sur Auxerre... Moi, je cours !... avec des amis, avec mon cousin et le mari de ma cousine ! On fait des trails, des courses nature, des marathons, des semis... On a même un Challenge Familial de Record sur les 4 distances (5 - 10 - Semi - Marathon). J’aime bien aller au bout, me dépasser... 

Du coup, quand j’ai décidé, là encore de passer à l’organisation, j’ai tout de suite été bien épaulé.

 

Q : Que représente pour toi le fait de créer un Trail comme ça ?   

Ma motivation première, c’est bien sûr de me faire plaisir et de faire plaisir aux autres. Ici, c’est chez moi, un environnement que je connais bien et que je parcours dans tous les sens depuis des années. Je suis né ici, j’ai grandi ici, je connais les sentiers par coeur, même les coins à champignons !... La Forêt d’Othe, c’est mon terrain de jeu et j’avais bien envie de le faire découvrir !

Mais je fais ça aussi pour ma ville. On est dans une belle région, la Bourgogne a beaucoup d’atouts touristiques.
On est pas loin de Paris et il y a pas mal de résidences secondaires ici. On a du bon vin, de la gastronomie, de l’Histoire et des beaux coins de nature. Après, ce coin de l’Yonne n’est peut-être pas encore reconnu à sa juste valeur ! Si ce Trail peut faire venir un peu de monde, un peu de tourisme, alors j’aurai réussi mon pari !

Ce qui est vraiment sympa, c’est que la ville de Chailley s’est naturellement mobilisée derrière moi : j’ai le soutien de la mairie, du club d’Athlétisme Y.A.C Saint Florentin, de différentes entreprises, les commercants, les habitants, des offices de tourisme et surtout, les pompiers volontaires de la commune qui s’investissent à fond sur le projet !
Je suis moi-même pompier volontaires et je suis épaté par leur esprit d’équipe. C’est d’ailleurs pour ça qu’on a décidé de faire don d’une parties de recettes aux Oeuvres de Pupilles des Sapeurs-Pompiers pour cette première édition ; ça me parait un juste retour des choses. J’en profite d’ailleurs pour les remercier encore une fois pour leur implication...

 

Q : Et ça se passe bien cette organisation ?

Oui, on est paré ! Tout est calé pour le jour J ! Encore une fois, j’ai la chance d’avoir bien été aidé et surtout gracieusement... Mon cousin, qui bosse dans le monde du sport, a contacté par relation des partenaires qui vont nous aider pour les lots, les ravitaillements., les éléments de balisage, les dossards... On y pense pas assez, mais sans les sponsors, il sera très difficiles de démarrer ! On a une graphiste (encore la famille) qui s’occupe de toute la communication, on va avoir un photographe-cameraman professionnel le jour J... et une cinquantaine de bénévoles !

 Bref, on est vraiment bien entouré ! Mise à part la mise en place du balisage des parcours, on attend plus que les coureurs (les inscriptions sont ouvertes) !

 

Q : Parles-nous un peu du terrain...   

Ca dépendra bien sûr de la météo, mais en général en été, le sol de la forêt est plutôt sec (...). Des sentiers sableux ou terreux avec un bon denivelé pas trop dur, mais assez quand même pour «s’arracher» un peu ; quelques pierres, quelques racines, mais pas de quoi déraper plus que ça ! Avec de bonnes chaussures de Trail et une belle foulée, ça passe très bien ! On peut néanmoins conseiller aux personnes sensibles des chevilles de les strapper avant de prendre le départ, par précaution... Les sentiers hors forêt sont généralement recouvert d’herbe et les passages sur bitume sont réduit au stricte minimum.
Il y a quelques passages technique, des singles mais surtout de beaux paysages, notamment lorsque vous serez au pied de la Chapelle.
L’utilisation de bâtons sur les trails 26 km et le 13km est autorisée et j’en profite pour vous rappeler que, hors points de ravitaillement, vous êtes en autonomie sur les parcours et devez donc penser à emporter au moins 1 litre d’eau avec vous.

Pour la randonnée, chacun est libre de s’équiper comme il veut ! Je recommande néanmoins les bâtons à ceux qui ont une bonne foulée... Après, la Forêt d’Othe se prête à toutes les envies, à tous les rythmes ! De la simple ballade à la compétition en passant par la marche nordique !

C’est une belle forêt et chacun y trouvera ce qu’il est venu y chercher ; on vous demande juste de nous la rendre impec' ! Pas de déchets !

 

Q : Pour finir, un dernier mot sur le Trail de la Forêt d’Othe ?

 Le nom à retenir, c’est «Trail TFO» ! J’espère que ce que nous avons mis en place cette année va plaire et va donner envie aux gens de revenir l’année prochaine : on a prévu quelques surprises, ce serait dommage de rater ça... !
Et le TFO sera amené à évoluer ; on réfléchit déjà à ce qu'on pourrait proposer de plus l'année prochaine... Le rêve étant bien sûr d'amener ce jeune trail de l'Yonne à un niveau national, qui sait ?

Alors, pensez à consulter notre site web : www.trail-foret-dothe.fr et suivez-nous sur FB (www.facebook.com/trailforetdothe?ref=aymt_homepage_panel ): on donnera des infos régulièrement, avant la course et après bien sûr, avec les résultats !

 L’histoire du Trail de la Forêt d’Othe ne fait que commencer et on l’espère très longue !

 

Toutes les photos du TFO sont consultable et téléchargeables 

TFO 2017 : https://flic.kr/s/aHskXiiJUk

TFO 2016 :  flic.kr/s/aHskC8RwJG

TFO 2015 : flic.kr/s/aHskcjX6Sy